U17 A : l’envie et la volonté de gagner enfin récompensée… !!

25 novembre 2016
2016-11-19-bruleurs-loups-8

La rencontre opposant, ce samedi 19 novembre 2016, les  brûleurs de loups isérois à nos jeunes gothiques U17A, ne peut pas se résumer à une histoire de « snipers » ( Dylan Fabre vs Baptiste Bruche : 7 buts à eux 2 !). Il s’agit, avant tout,  d’un match référence au cours duquel, les hommes de Miro Kecka et de Yann Vonachen, quelquefois dominés, et menés au score, ont toujours conservé l’envie et la volonté de gagner. Ils ont fini par  trouver l’énergie pour revenir et s’adjuger la feuille de match, à l’issue de la séance de tirs au but.

Les choses avaient pourtant bien débuté  pour les amiénois, qui ont rapidement ouvert la marque (3’34’’ : 1 – 0 ; premier  but de  Baptiste Bruche assisté de Rayan Belharfi),  6 minutes plus tard, les visiteurs ont égalisé par Flavian Dair  (9’21’’ ; 1 -1). Ensuite,  les grenoblois ont  imprimé un rythme élevé à la rencontre qui leur a permis de prendre le large au tableau d’affichage, sans que nos gothiques n’arrivent à trouver la faille ; ce n’est pas faute d’avoir essayé. Bilan  de cette main mise sur la rencontre. à la 41ème minute ; 3 nouveaux buts inscrits par l’insaisissable Dylan Fabre, assisté de ses deux compères : Léo Baptiste et Timothé Quattrone ; (15’00 ; 1 -2 ; assistance Baptiste Léo et Timothé Quattrone. 27’33 ; 1 -3 , assistance de Baptiste Léo : 41’33’’.avec une nouvelle assistance  de Timothé Quattrone ; 1 – 4)…

L’étendard de la révolte enfin levé

Baptiste Bruche, à la 37ème minute, avait bien réduit le score sur une échappée solitaire,(2 – 4) mais jusqu’à cet instant, les amiénois n’arrivaient pas à tromper l’arrière garde grenobloise, malgré plusieurs occasions franches , comme un tir sur le poteau, ou ce  penalty stoppé par le goal !

L’étendard de la révolte fut brandi par  le tireur d’élite du jour, B. Bruche, qui, 13 secondes après le 4ème but visiteur, avec l’assistance  de  Rayan Belharfi et de Yohann Coulaud (41’46’’ ; 3- 4) signait sa 3ème et avant dernière réalisation du jour !

La partie changeait d’âme et les amiénois faisaient le siège du but visiteur pour égaliser, à moins de 5 minutes de la sirène ; (55’59’’ : Tom Pagnod-Rossiaux assisté de Lancelot Thorrignac ; 4 -4)

Plus rien ne sera marqué pendant la prolongation ; la séance des tirs au but  tourna à l’avantage des amiénois ; Baptiste Bruche signant un superbe quadruplé. Inutile de vous décrire la joie dans le vestiaire amiénois, les joueurs venant même perturber la traditionnelle interview, pour une  joyeuse photo.

 

Miroslav Kecka, coach U17 A : «  Il ne faut jamais rien lâcher… ! »

 

Quel est votre premier sentiment, après ce match intense  ?

 

« Je suis très heureux d’avoir  enfin battu  cette équipe de Grenoble que nous avions déjà rencontré 2 fois cette saison, sans aucune victoire. Nous avons vécu deux défaites douloureuses, surtout la seconde, au cours de laquelle nous avions grandement dominé, avant de finalement nous incliner dans les dernières minutes.

Nous sommes  super contents de ce succès, même si Grenoble a souvent pris le dessus. Mais,  à la fin, nous sommes revenus au score, pour arracher la prolongation ; cela n’a pas été facile.

Nous allons retrouver ces jeunes brûleurs de loups, lors du dernier match de la saison régulière, le 2 février 2017. Mais après notre défaite il y a 3 semaines, les garçons étaient motivés et revanchards ; ils n’ont jamais rien lâché !

Comment se passent ces premiers mois chez les Gothiques ?

«  Très bien, je suis content  de disposer d’un bon groupe de garçons qui travaillent fort .. Ils ne baissent jamais les bras. Je leur répète souvent, que l’on gagne ou que l’on perde, que le joueur soit fort, moins fort ou moyen;  il ne faut  jamais rien lâcher,  et toujours continuer à travailler inlassablement.

Ces valeurs,  qui figurent dans la politique du club,  ne sont pas incompatibles avec la volonté de faire avancer tous les joueurs, dans chacune des catégories. Pour cela, nous nous efforçons de donner du temps de glace à tout le monde, même  si aujourd’hui,  il y a une différence de niveau entre certains joueurs

C’est quelquefois compliqué à faire accepter le fait de monter ou pas sur la glace, mais tous, moi le premier, nous restons des compétiteurs. On ne veut pas perdre le match, et parfois, dans ce genre de situations, il m’arrive de couper un peu le banc, comme aujourd’hui, en fin de partie,  pour assurer le gain du match ; il s’agit de moments spécifiques et particuliers. Nous essayons  de former les joueurs, mais nous sommes toujours dans  une compétition, et en respectant notre philosophie, nous avons toujours en nous cette envie de performer, de figurer dans les 4 premiers de notre poule et d’aller le plus loin possible ».

  Texte et photos Jicehel

 

 

Amiens :

GILBERT, Antoine, PREVOST, Theophile, FOUQUET, Sebastien, BESSON, Lucas, MILOIKOVITCH, Stanislas, THOMAS, Mathias, THORRIGNAC, Lancelot, PLAGNAT, Antonin, PAGNOD-ROSSIAUX, Tom, GODBERT, Adrien TIRAMANI, Christophe, BELHARFI, Rayan, BRUCHE, Baptiste, COULAUD, Yohan, SEBAL, Tehano, CARPENTIER, Audric, GOMEZ, Yoann, GUILBAUT, Kilian

Coach : KECKA, Miroslav

Grenoble

FINE, Loïc, MAURICI, Antoine, QUATTRONE, Timothé, CHAPEL, Maxime, DAIR, Flavian, FABRE, Dylan, SCIARINI, Oscar, DELMAS, Loris, DAITA, Mattéo, BOURILLON, Matis, LEO, Baptiste, NAVARRO, Emmanuel, PASTOR, Riwan, RAUZY, Johnathan,GUENNELON, Clément, LEROUX, Maxence, COMELLO, Baptiste